Qu’est ce que la sophrologie ? Définition et exercices

sophrologie pause

En octobre dernier j’ai commencé une formation de sophrologie et j’ai eu beaucoup de questions de personnes de mon entourage et de celles que j’ai rencontrées sur ce qu’était vraiment la sophrologie. Même si nous en entendons de plus en plus parler, beaucoup de personnes ne comprennent pas vraiment à quoi elle sert, à qui elle s’adresse, etc. J’espère donc que cet article pourra vous aider ! 

La sophrologie

   Origine et définition

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle, c’est à dire qu’elle part du principe que le corps et l’esprit sont étroitement liés et que par conséquent, en agissant sur l’un on agit aussi sur l’autre. Elle s’inspire de techniques occidentales comme l’hypnose, la relaxation, la phénoménologie, la psychanalyse et de pratiques orientales comme le yoga, la médiation, etc.

Pour moi, la sophrologie est vraiment une méthode qui permet de se (re)découvrir en se (re)connectant à ses sensations physiques, à ses ressources, à ses valeurs. En ayant une meilleure connaissance de soi-même, nous ne subissons plus, nous devenons acteurs de notre propre vie.

Elle invite à se connecter à l’instant présent, en acceptant toutes les émotions, manifestations physiques et mentales qui se présentent à nous, avec bienveillance et sans jugement.

   La pratique

La sophrologie est une méthode qu’il est important d’appliquer au quotidien. C’est un peu comme avec un sport ! Pour apprécier tous ses bienfaits, il est essentiel d’en faire un peu tous les jours. Pas de panique, pas besoin d’y consacrer une heure. Une dizaine de minutes par jour (au moment de la journée où vous en éprouvez le besoin ou celui où vous avez du temps tout simplement) me parait déjà très bien. Il ne s’agit surtout pas de percevoir cela comme une corvée qu’il faut absolument faire, cela ira à l’encontre des principes de la sophro. Mais pour avoir laissé la pratique de côté pendant quelques temps cet été, je peux vous dire que je vois la différence avec et sans. Je me sentais bien plus stressée, constamment agitée et négative, etc. J’ai remarqué que j’étais moins ancrée dans le moment présent.

Alors n’hésitez pas, que ce soit avec des séances individuelles chez un sophrologue, des séances collectives, des enregistrements sur internet, etc. Et si vous avez plus de temps le weekend, pourquoi ne pas faire des séances un peu plus longues ;).

Comment ?

La sophrologie dispose de 2 types d’exercices permettant d’arriver à la conscience :

  • La relaxation dynamique. Elle est inspirée du yoga. C’est une association entre des mouvements doux et une respiration contrôlée.
  • La sophronisation. Derrière ce nom un peu barbare je vous l’accorde, se cache tout simplement un exercice de visualisation d’images positives, de souvenirs pour aller mobiliser certaines ressources déjà en nous et/ou de projection dans le futur (par exemple dans le cas d’une préparation à un événement).

Pour qui ?

La sophrologie s’adresse et s’adapte à toute personne désirant retrouver un mieux-être au quotidien ou développer son potentiel, quel que soit son âge, son activité, son milieu, son état de santé, etc.

Ainsi, la sophrologie peut être utilisée :

  • Pour améliorer son quotidien (gestion du stress, des émotions, troubles du sommeil, confiance en soi, difficultés d’apprentissage, de concentration, etc.)
  • Pour se préparer mentalement à un événement (accouchement, spectacle, examens, entretien important, etc.)
  • En accompagnement d’un traitement médical (dépression, fibromyalgie, sclérose en plaque, cancer, rééducation, acouphènes, etc.)
  • Dans le cas de comportements pathologiques : phobie, pulsion (claustrophobie, agoraphobie, boulimie, anorexie, addictions, etc.)

Attention : La sophrologie ne vise pas à remplacer un traitement médical ou thérapeutique. C’est une méthode qui vient en supplément, qui vient apporter un soutien à la personne dans une période difficile, de changement, de bouleversement, de maladie, de doute.

Exercices d’introduction : se détendre

Exercices à reproduire autant de fois que vous en ressentez le besoin.

Installez-vous dans un endroit calme. Enlevez tout ce qui pourrait vous gêner durant les exercices (ceinture, montre, bijoux, etc.) Prenez ce temps pour vous reconnecter à vous, accueillez tout ce qu’il se passe sans jugement.

 

Debout, les pieds parallèles écartés de la largeur du bassin, les genoux légèrement fléchis, le dos droit, les épaules relâchées, fermez les yeux. Sentez l’ancrage de vos pieds dans le sol. Placez une main sur votre ventre et l’autre sur vos lombaires. Inspirez par le nez, sentez votre ventre se soulever sous votre main. Puis soufflez doucement par la bouche en sentant vos deux mains se rapprocher l’une de l’autre. Prenez votre temps, ressentez tout ce qu’il se passe en vous. Prenez conscience du va-et-vient de votre respiration.

Vous pouvez à présent vous allonger. Fermez les yeux. Sentez les points d’appuis de votre corps sur le support sur lequel vous êtes installés. Prenez une profonde inspiration puis soufflez doucement par la bouche comme dans une paille. Reprenez une respiration naturelle. Portez attention à votre visage. Détendez votre front, les arêtes de votre nez, vos joues, vos mâchoires. Détendez votre nuque, vos épaules, vos bras, vos avant-bras, vos mains jusqu’au bout de vos doigts. Laissez la détente se poursuivre dans votre dos, du haut jusqu’en bas. Puis votre thorax. Sentez vos côtes s’ouvrir à l’inspiration et redescendre à l’expiration. Détendez chaque organe de votre ventre, votre périnée. Prenez conscience que vos membres supérieurs et votre buste sont détendus et relâchés. Portez attention maintenant à vos cuisses, vos genoux, vos mollets, vos chevilles, vos pieds jusqu’au bout de vos orteils. Prenez conscience que tout votre corps est détendu et relâché. 

Reprenez contact avec les points d’appuis de votre corps, inspirez et soufflez fortement par la bouche pour vous dynamiser. Commencez à vous remobiliser, bougez vos mains, vos pieds. Quand vous vous sentirez prêt, vous pourrez ouvrir les yeux et reprendre tranquillement le cours de votre journée.

 

J’ai encore mille et une choses que j’ai envie de partager avec vous concernant la sophrologie, mais je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. Je crois que mon article est déjà assez long et dense comme ça. J’espère qu’il est compréhensible est pas trop fouillis, sinon je m’en excuse. Au fur et à mesure, mes articles seront, je l’espère, de mieux en mieux. Ça aussi ça demande de l’entrainement ;).

J’espère qu’il vous aura plu, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, de votre avis, de vos questions. J’ai hâte d’échanger avec vous et de vous retrouver pour d’autres articles sur la sophrologie et plein d’autres sujets encore !

Prenez soin de vous et écoutez-vous,

Maëlle

6 comments on “Qu’est ce que la sophrologie ? Définition et exercices

  1. Découverte agréable et bienfaisante…
    Le colibri volette au-dessus de nos têtes, espiègle et bienveillant.
    Merci pour cet article, ces couleurs, ces émotions.
    A bientôt de lire la suite

  2. Je découvre votre blog grâce aux sentiers de l’écume, et je dois dire que c’est une belle découverte. Je viendrai vous lire régulièrement, Maëlle, car vous parlez de choses qui me parlent et m’intéressent. Merci à vous ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *