Gérer la colère avec la communication non-violente

Colère - Communication non-violente

La communication non-violente est une méthode qui permet d’éviter les conflits en communiquant avec les autres (mais aussi avec soi-même) de manière moins violente pour avoir des relations plus apaisées. Elle nous apprend à avoir un dialogue plus respectueux envers nous-mêmes, nos besoins et ceux des autres.

Aujourd’hui j’aimerais vous donner quelques clefs pour avoir une communication plus apaisée notamment lorsque vous ressentez de la colère envers quelqu’un ou une situation.

Isolez-vous

Si vous avez la possibilité de vous isoler lorsque la colère vous envahit, faites-le. Lorsque nous sommes submergés par nos émotions nous n’exprimons pas ce que nous voulons et pas de la manière qu’on souhaiterait le faire. À ce moment là, ce n’est pas réellement nous qui nous exprimons, mais une partie de nous, celle qui est en souffrance. Le fait de s’isoler permet justement de prendre un temps pour revenir à soi et ne pas dire des choses que l’on pourrait regretter par la suite.

Accueillez votre émotion

Ecoutez votre colère et observez ce qu’elle génère en vous. Pour cela fermez les yeux et mettez vous à l’écoute de votre corps. Peut être avez vous le cœur qui bat plus vite, les mains moites, des tremblements, envie de pleurer, etc. Prenez du temps pour observer cette émotion, accueillez là dans la bienveillance, sans la juger. Nous avons tendance à diaboliser la colère alors que c’est une émotion désagréable à ressentir, mais qui est tout aussi utile que les autres.

Si vous le souhaitez ou en ressentez le besoin, vous pouvez écrire ces ressentis sur un papier ou bien les exprimer à l’oral pour vous-même. Cela permettra de mettre des mots sur ce que vous ressentez et d’en prendre réellement conscience.

Identifiez les besoins non comblés

Une émotion désagréable vient toujours nous indiquer que certains de nos besoins ne sont pas comblés. Une fois cette période d’observation faite, prenez le temps d’écrire sur un papier tous les besoins qui ne sont pas satisfaits dans cette situation et qui vous font ressentir cette émotion. Cela peut être le besoin de respect, de reconnaissance, d’amour, de repos, de liberté, etc.

Et observez aussi l’émergence d’autres sentiments et émotions qui pourraient arriver. Comme précédemment, accueillez-les dans la bienveillance et la douceur.

Évacuer sa colère - Apaisement

Pré-formulez ce que vous souhaitez dire

Avant de retourner dans la situation qui vous a mis en colère, réfléchissez à ce que vous souhaitez dire et de quelle manière. Il s’agit alors d’exprimer à l’autre ce que vous avez ressenti. Utilisez un discours basé sur le « je » et sur vos propres ressentis : j’ai ressenti de la colère, de la tristesse, de la peur, etc. Puis réfléchissez et formulez les demandes que vous pourriez faire afin de satisfaire ces besoins.

Évacuez les dernières tensions

Si vous sentez encore la présence de la colère en vous, avant de retourner dans la situation, vous pouvez faire 3 fois l’exercice de Tension-Relâchement (IRTER) que je vous proposais dans cet article. Pour cela imaginez jeter la colère hors de vous. Et prenez le temps entre chaque enchaînement de porter attention à vos ressentis.

J’espère que ces quelqu’un points pourront vous aider à communiquer plus calmement avec votre entourage pour développer des relations plus agréables en exprimant vos ressentis et vos besoins.

Sachez que la sophrologie peut être d’une grande aide dans la gestion des émotions, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez aller plus loin en commençant un accompagnement.

Je vous souhaite une douce semaine ♡

2 comments on “Gérer la colère avec la communication non-violente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *